Blog

Le projet newassignement zero est-il un échec ?

C’est Jeff Howe dans Wired qui en parle le mieux. Et Francis Pisani qui a été plus rapide que moi dans son post.
Je ne vais donc pas le paraphraser, mais ajouter les autres points qui m’ont paru intéressants dans cet article :

Un sujet qui passionne

« Ce que tout projet basé sur le volontariat doit inspirer c’est la passion, or le crowdsourcing a inspiré la confusion ».

Une techno

« Comment fabriquer un site qui permette à un grand nombre de contributeurs de participer ? Le choix a été fait sur Drupal. Mais le sujet était confus, autant que le design, et personne pour les aider. »

Le nadir

« Il a ensuite fallu enlever les sujets que nous avions choisis pour la communauté. C’était une autre leçon : la communauté a le contrôle.

« A peu près au même moment, l’équipe a décidé de demander plutôt la production d’interview. Ecrire un article vous donne le sentiment de retourner à l’école. Interviewer une personne que vous admirez est beaucoup plus motivant. En plus une personne passionnée et experte par un sujet va aller beaucoup plus loin dans les questions qu’un journaliste professionnel qui a souvent peu de temps pour se documenter sur le sujet.»

Je reste admiratif de ce projet et surtout de son état d’esprit : on se donne 6 mois pour partir en exploration et revenir avec des leçons à partager.

Je reste aussi conforté que les choix du projet Obiwi sont les bons : des passionnés partagent leurs savoirs et deviennent visibles dans une communauté constituée, grâce à une plate-forme que nous développons, aidés par une équipe d’éditeurs/babysitters. Et oui, tout ça coûte cher…

J’y crois, que voulez-vous !

Auteur - Julien Jacob

No Comment

Sorry, the comment form is closed at this time.