Blog

Le phénomène pro-am et le media hyperlocal va-t-il dépasser les blogs pour le grand public ?

L’étude est énorme, et tout n’est pas forcément intéressant. Mais le chapitre Citizen Media vaut le coup.

L’étude note que la participation de l’audience à la création de contenu média prend bien sûr une part de plus importante dans les médias nouveaux, mais aussi dans les médias traditionnels (« le contenu généré par les citoyen est de plus en plus présent dans l’ADN des sociétés de médias »).

Il est notamment question d’expériences chez Gannet où les reporters lancent des appels à contribution pour faire participer des experts. C’est ce qu’ils appellent les « pro-am » ou professionnels/amateurs : logique où l’on inclut à la fois des professionnels et des amateurs dans la création de contenu.
A l’université du Missouri, ils ont testé quelque chose d’intéressant : demander aux citoyens de rédiger, charge aux étudiants d’éditer.

Mais dans le même temps, cette étude cite une autre étude de l’université du Maryland sur le journalisme hyper-local. Les chiffres sont assez spectaculaires :

  • il seraient 700 à 800 aux Etats-Unis !
  • 82% sont lancés pour continuer et ne pas s’arrêter
  • 43% l’ont démarré avec moins de 1000 $
  • 51% disent qu’ils n’ont pas besoin de revenu pour continuer

Vous avez une idée du nombre d’initiatives équivalentes en France ?

Sur les blogs, d’après une Etude de Pew Internet, si le nombre de lecteurs de blog a beaucoup augmenté en 2006, le nombre de créateur de blog est resté constant. On arrive vite au constat que tout ceux qui pouvaient faire un blog l’ont fait.

J’y vois un lien avec le point précédent : vu l’investissement demandé pour un blog et le peu de retour, le grand public n’accroche pas. Il a pourtant toujours besoin/envie de s’exprimer et le fera probablement dans des univers différents de celui de blogs.

C’est aussi votre avis ?

Auteur - Julien Jacob

No Comment

Sorry, the comment form is closed at this time.