Blog

Quelques réflexions sur les déboires de Digg et le wisdom of crowd

Kevin Rose explique pourquoi la liste des « top diggers » va être retirée. Ces utilisateurs sont approchés ou rémunérés par des spammeurs pour faire monter leurs liens en home. En faisant ça, il décrédibilise le contenu de son service et ne met plus en avant les participants (n’est-ce pas une de leur grosse motivation ?).

Il le dit lui-même : 99,9% des participants sont honnêtes. Donc tout le système est perverti par 0,01%. Et comme on ne sait pas quel 0,01%, cela décrédibilise 100%. C’est particulièrement injuste, mais tellement vrai. Seule la notion de crédibilité qu’apportent une marque et ses valeurs pourraient contrecarrer ce phénomène. Mais leur réponse est technique et il le dit lui-même, ils font tout ce qu’ils peuvent mais ne sont pas de taille.

Le problème ne réside-t-il pas dans la facilité à entrer du contenu. Si cela me prend 1 minute d’entrer un lien et quelques tags, je peux le faire facilement ou même payer des gens pour le faire et avoir un effet.

Le paradoxe ici est que tous les systèmes de User Generated Content essaient de faciliter la vie du producteur (l’utilisateur), mais le résultat est que le contenu est détourné de sa première fonction ou peu intéressant (il y a Digg mais aussi Youtube diffusant en grosse quantité des contenus des médias traditionnels).
Une solution originale : ne faut-il pas compliquer la tâche du participant pour opérer une sélection naturelle et n’avoir que des « vrais » producteurs de contenus amateurs… intéressants.

Hum…

What do YOU think?

Auteur - Julien Jacob

No Comment

Sorry, the comment form is closed at this time.