Blog

Ce ne sont pas des prédictions pour 2007 mais pour 2017

Je suis surpris de souvent voir des prédictions sur des technos plus que sur des usages. Or, si la première décennie d’Internet s’est concentrée sur les technos, la deuxième va certainement se concentrer sur les usages : tout ce qu’on raconte depuis 10 ans devient possible car nous sommes entrés dans une phase d’adoption du grand public. C’est ça le véritable déclencheur, l’adoption par un grand nombre.
Mais conséquence de cette innovation technologique incessante, les marques omnipotentes n’existent plus. Google avait déjà terrassé Altavista en quelques mois grâce à un algorithme plus malins, nous en verrons d’autres.

Qu’avons-nous fait pendant cette première décennie ?

On a tous commencé par du social publishing (page perso et blogs) au moment où les médias traditionnels peinaient à exister sur Internet.

Mais perdu dans cette immensité, nous avions besoin de nous retrouver, alors nous avons tous fait du social networking à notre façon (linkedIn, MySpace, Asmallworld).

Ma conviction c’est que la prochaine décennie sera dédiée au social media.

Les outils vont changer tous les six mois, les technos évoluer, mais des marques média stable vont apparaître. Pas celles qui existent aujourd’hui (même si elles font tout pour changer leur ADN et laisser « un peu » et maladroitement de pouvoir à l’audience), ni celles qui se prétendent média (et qui ne sont que des services). Il suffit de chercher un peu pour voir énormément de projets allant dans ce sens. Notamment un du fondateur d’une des plus belle réussites du social networking…
On y sera attaché à ces marques parce qu’elles nous auront permis de faire trois choses : s’informer (un besoin qui existera toujours), participer (un besoin réel que la techno facilite), mais surtout exister (sortir du lot, à la sueur de son investissement, de son expertise et de son intelligence émotionnelle)…

En d’autres termes, elles nous auront laissé le pouvoir, mais un pouvoir intelligent, qui ne se base pas sur l’intelligence collective, mais sur l’intelligence de certains, parce que le monde a toujours tourné comme ça… et parce que cela procède de la motivation à participer (la boucle est bouclée).

Après le social publishing, le social networking, le social media ? L’Homme est décidemment un animal social, sur Internet comme ailleurs.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Auteur - Julien Jacob

No Comment

Sorry, the comment form is closed at this time.