Blog

On rêve en couleur en consultant les prévisions de Yahoo! pour leur projet de rachat de FaceBook

C’est Techcrunch qui dévoile les détails.

Ils partent du principe qu’ils vont transformer FaceBook en une énorme plateforme de publicité. Mais ce n’est pas le bon contexte, et la réalité c’est que la publicité ne marche pas, pas plus que dans MySpace. Dans un commentaire on peut lire :

I am qualified to make a comment about the projections and ads on Facebook. I manage a large advertising budget for an e-commerce venture and have spent over $500,000 on ads on social networks in the past year. This includes websites like Facebook and MySpace. The results are horrible. None did very well but Facebook was one of the worst performers for our campaigns in terms of CTR and conversions
I have talked with other marketing managers that have tried social networks and none was blown away

Il ne suffit donc pas d’avoir le bon volume d’audience, encore faut-il créer le bon contexte et le bon état d’esprit, notamment celui de recherche d’information (ces personnes peuvent être les mêmes, mais dans une situation différente).

Dans le feuille Excel, on les voit passer d’un CPM effectif de $0,42 en 2006 à $3,77 en 2010 et avec une progression de l’audience vertigineuse. Si on regarde le CPM net il est censé passer de $5,40 en 2006 (j’en doute énormément et de toutes les façons, ils ne font que 25 millions de dollars) à $11,00 en 2010 (avec 700 millions de dollars…). Autrement dit, ils s’approchent des CPM des médias d’information et des magazines. Qui eux-mêmes tirent leurs revenus des 500 plus gros annonceurs avec une audience en affinité avec la marque, dans le bon contexte et en recherche d’information…

Quel est le plan pour transformer aussi profondément la proposition à l’utilisateur sans qu’il ne s’en aille ? Même avec la meilleure équipe commerciale du monde, je ne vois pas.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Auteur - Julien Jacob

No Comment

Sorry, the comment form is closed at this time.