Blog

C’est rigolo ce ton rassurant : Mais non ! Il n’y a pas de cannibalisation et puis les grands moments fédérateurs se feront toujours à la télévision.

Voir les propos « rassurants » d’Yves Goblet de TF1 sur le blog de Télévision 2.0 et vidéo numérique.

Toujours le même prisme : on regarde le doigt qui montre la lune (proverbe chinois). Mais c’est l’auditeur qui compte, pas celui qui fabrique le programme (ou qui se rassure). Or, le premier a profondément bouleversé sa consommation. Il faut dire qu’il a besoin de participer, qu’il a des outils pour le faire, mais peut-être et surtout que les programmes télé resservent les mêmes recettes depuis trop longtemps et trop souvent. Un manque d’innovation peut-être ? Impossible !

Auteur - Julien Jacob

No Comment

Sorry, the comment form is closed at this time.