Blog

Une tendance intéressante dans les médias américains : l’acquisition devient le modèle prédominant

Pour avoir rencontré Larry Kramer, je savais qu’il était probablement un peu trop visionnaire pour entrer dans la phase actuelle de concentration. Mais il avait tout de même réalisé une superbe réussite avec CBS Market Watch, puis son indépendance en MarketWatch, puis son rachat par DowJones. Il avait ensuite rejoint CBS. Il en reste conseiller le aujourd’hui.

Quincy Smith précise la nouvelle direction stratégique de CBS Interactive dans une interview à Reuters et une autre sur paidcontent. Il veut approcher les entrepreneurs en train de développer le prochain YouTube, ou rétroactivement il aurait voulu acheter Youtube il y a un an et demi, quand il était le 32ème de ce qu’il est aujourd’hui. Il parle aussi de trouver la bonne plateforme plutôt que la bonne marque média (sachant qu’ils maîtrisent cette partie là). Une approche intéressante.

Quelques phrases intéressantes dans l’excellente interview de PaidContent :

  • « “Early deals like embracing YouTube rather than trying to sue them shows that we understand and appreciate the fact that users are absolutely going to be controlling our content in the future and so we need to accept that and move on—and how do we move on? Well, they’re going to be closer to our content than ever before so can we learn from them? What’s the community in place where we actually get to learn about them, what they like and what they don’t like so we can design better professional content for them in the future?” »
  • « We’re going to look for the technology and services that best fit us. We’re going to be looking to partner more than we’re going to be looking to acquire—and to take ownership positions. »
  • « So the answer is you can either ignore it or throw a bunch of lawyers on it or you can go be where the opportunities are for it. That’s the attitude we’re going to take. »

On avait vu avant NewsCorp racheter MySpace (580 millions de dollars) puis IGN (650 millions de dollars) , mais surtout le New York Times racheter About.com pour une somme identique.

Une prédiction personnelle : ce n’est pas prêt de s’arrêter. Et la mort des médias traditionnels, encore un peu retardée, pour ceux qui l’attendent…

Auteur - Julien Jacob

No Comment

Sorry, the comment form is closed at this time.