Blog

C’est quoi le problème avec OhMyNews ?

Je reviens sur un article de Business Week, OhmyNews’ Oh My Biz Problem, commenté par Emmanuel OhmyNews en difficulté sur Ecosphère.

Et je ne suis d’accord ni avec l’un, ni avec l’autre. Mais, il faut dire que j’aime le débat…

J’ai passé plusieurs heures de discussions intenses avec Euntaek Hong, le rédacteur en chef de OhmyNews International. C’était en mars dernier à Londres lors de l’événement que j’avais organisé quand j’étais à l’OPA Europe (celui de cette année se passe également en mars). J’ai aussi fait une conférence avec Guillaume Champeau de AgoraVox International et nous avons pu échanger quelques points de vues.

Le modèle

Les Main Stream Media (ou les médias traditionnels comme on les appelle ici), semblent en rajouter beaucoup plus sur le côté citoyen que OhMyNews. Le côté journalisme citoyen appelé à tuer le journalisme existant vient en effet plus de ces derniers que de ceux qui mènent l’expérience.
Pourquoi ne pas simplement considérer qu’une société (OhmyNews en l’occurrence) tente un modèle différent dans son organisation industrielle, et qu’il y a probablement du bon à en retirer ? Et que oui, c’est risqué et difficile parce que innovant.
Pourquoi aller compter le nombre de « vrais » journalistes (et les « faux », c’est qui au fait ?), alors que ce modèle est justement hybride ?

Plus étonnant encore, ce militantisme très prononcé chez Agoravox que je n’ai pas du tout retrouvé chez Ohmynews. Pourquoi aller rechercher ces vieux débats sur le contrôle, voire la manipulation de l’information ? Pourquoi tout mettre dans un même sac, alors que des expériences hybrides existent depuis longtemps (les correspondants en presse locale depuis la seconde guerre mondiale, des magazines très verticaux essayant de s’appuyer sur l’expertise de leur audience…).

Il est à noté que OhmyNews compte 90 salariés, ce qui est certes moins qu’un quotidien en France (mais nous comptons le nombre de salarié record par quotidien), mais qui est un vrai organisation de média. La distinction avec les blogs qui ne sont pas édités et n’ont pas de marque forte et tout fait censée…

Les chiffres annoncés

Ils font tout de même 6 millions de dollars par an et n’existent que depuis 2000. Pour info, c’est plus que la plupart des quotidiens français sur Internet… Et puis, depuis quand un nouveau media est profitable en si peu de temps ? Ils sont encore en phase d’investissement, cela me paraît un peu tôt pour se réjouir de leur échec.
__
Spécifique à la Corée ?__

Probablement, c’est en tout cas la teneur de la discussion que j’ai eue avec Euntaek (et sur des aspects plus intéressant que l’angle politique abordé dans BusinessWeek). Mais là encore, depuis quand un média est réplicable immédiatement à l’international ? Nous connaissons les difficultés d’adaptation, même les marques comme Elle ou MTV sont très localisées à l’étranger (à condition de regarder plus loin que le logo).

Tout ça pour dire, que je trouve la charge un peu forte… Et vous qu’en pensez-vous ?

Auteur - Julien Jacob

No Comment

Sorry, the comment form is closed at this time.